BANLIEUE BANLIEUE

 

Pionnier parmi les pionniers de l'art urbain en France, le groupe Banlieue-Banlieue participa avec d'autres, au début des années 80 aux nombreuses manifestations qui ont construit la mouvance "graffitiste" , aussi nommée les média-peintres.

C'était un âge où la couleur fluo recouvrait les fleurs des jardins publics. Où la nuit, une cour des miracles barbouillait la ville avec ses princes américains et nos frères Ripoulins, Jean Faucheur, Blek, Jérôme Mesnager, Raphael Gray, Miss Tic et des tributs aux noms d'envahisseurs : les Musulmans Fumants, Los Globos  avec Patrick Pinon, X.Moulinex avec Speedy Graphito, Vive la Peinture, et Banlieue-Banlieue.


Le groupe Banlieue-Banlieue né à Poissy en 1982 réunira, autour d’une exposition martelée par la musique rock* une bande de jeunes gens, dont Alain Campos, Antonio Gallego, Anita Gallego, José Maria Gonzalez, Daniel Guyonnet.

Le titre de cette manifestation "Banlieue-Banlieue" est choisi dans le contexte des expositions qui se tiennent à cette période au Centre Pompidou : Paris/Moscou...Paris/Berlin... Paris/New-York et Paris/Paris...

Après l'exposition "Rock à St Brock*" à Saint Brieuc  en 1984, le groupe évolue dans l’espace urbain en collant des fresques éphémères sur les murs et passe de cinq à trois acteurs.

Courant 1985 Antonio et Alain sont rejoints par Ivan Sigg et Kenji Suzuki.

En 1989 de retour de New-York, le groupe composé de ses trois derniers mousquetaires  

(Alain, Ivan, Kenji) se dissout dans l'acrylique.


Depuis, les membres du groupe suivent leur propre chemin avec des collaborations ponctuelles.





* 1982 à Poissy 1982 : Les Guérilla, Marche sur l'autre, Tie break ( et notre ami défunt Jean Néplin annulé).

  1984 à St Brieuc : les Alligators, La Horde et Gogol 1er, Oberkampf, Marc Seberg... 

  1985 à Montbéliard : les Fleshstones et à Paris avec la revue Actuel, performance Gare du Nord avec La Souris  Déglinguée.